Le blog des e-commerçants et des dropshippers

Pourquoi le dropshipping est écologique ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Depuis que je fais du e-commerce (2014) je suis convaincu que le dropshipping est écologique. Voici pourquoi le dropshipping est vertueux !

Table des matières

En 2014, j’ai lancé mon premier business d’e-commerce. J’ai ensuite fait du dropshipping, mais aujourd’hui je préfère avoir un mini-stock et vendre des produits créés localement.

Mais même si aujourd’hui je ne fais plus de dropshipping, il y a quelque chose que je n’aime pas, c’est le mensonge…

J’ai lu un article récemment (si on peut appeler ça un article) de Mr Mondialisation, qui expliquait que le dropshipping était mauvais pour l’environnement.

Dans cet article, on pouvait lire des conneries telles que : « le dropshipping est une pratique commerciale « moderne » qui ajoute une étape supplémentaire entre un marchand sur internet et son client« .

Ce qui est drôle avec des sites comme ça, c’est que moins ils connaissent un sujet, plus ils en parlent. Et en plus de façon très énervée. Un peu comme le tonton bourré au nouvel an, qui déteste les chinois alors qu’il n’en a jamais vu. 😂

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Contrairement aux bêtises citées plus haut, dans le dropshipping il y a une étape en moins (pas en plus). Le fournisseur livre directement le client final. Le produit ne passe pas par l’e-commerçant.

Les 3 étapes d’une vente dans l’e-commerce traditionnel

  1. Le fabriquant crée le produit, puis l’envoie au grossiste
  2. Le grossiste (fournisseur) stocke le produit, puis l’envoie au commerçant (ou e-commerçant)
  3. L’e-commerçant stocke le produit, puis l’envoie au client final (si le produit est vendu un jour car sinon le produit est jeté)

Les 2 étapes d’une vente dans le dropshipping

  1. Le fabriquant crée le produit et l’envoie au grossiste
  2. Le grossiste (fournisseur) stocke le produit, puis l’envoie directement au client lorsque l’e-commerçant fait la vente

Il y a donc une étape en moins dans le dropshipping que dans l’e-commerce traditionnel. Parfois même deux étapes en moins, car souvent l’e-commerçant sera en contact direct avec le fabriquant.

Pourquoi le dropshipping est bon pour la planète ?

Je pense que vous avez déjà compris mon raisonnement, mais on va voir les raisons pour lesquelles le dropshipping est une bonne méthode pour vendre vos produits sans polluer (en tout cas en polluant moins).

Raison 1 : Pas 2 transports mais 1 seul

Comme vous l’avez compris dans ma liste des étapes, le dropshipping permet de réduire 1 à 2 étapes… Et donc peut éviter 1 à 2 trajets !

Alors bien sûr, c’est mieux de vendre et d’acheter des produits fabriqué localement et directement au fabriquant, mais le dropshipping est toujours mieux que l’e-commerce traditionnel.

La balade du produit dans l’e-commerce à l’ancienne

Dans l’e-commerce traditionnel, l’e-commerçant achète un produit qu’il se fait livrer. Il le propose ensuite sur son gros site très lourd Prestashop ou Oxatis par exemple.

Et lorsqu’il fait une vente, il livre à nouveau le client. Donc imaginons que le produit vienne de Chine, que l’e-commerçant soit à Paris et que le client soit à Bruxelles, le produit fait Chine → Paris → Bruxelles.

La balade du produit dans le drop-shipping

Dans le dropshipping, le dropshipper n’achète pas de stock. Il propose directement son produit sur son site Shopify ou WooCommerce (voir pourquoi je conseille WooCommerce), plus léger qu’un Prestashop ou un Drupal Commerce par exemple.

Lorsqu’il vend son produit, il passe commande à son fournisseur qui livrera directement le client. Donc si le fournisseur est en Chine et le client à Bruxelles, le produit fera : Chine → Paris → Bruxelles.

Raison 2 : Pas de stock invendu et jeté

Mais ce n’est pas tout. Le dropshipping permet aussi une gestion des stocks simplifiée… puisqu’il n’y a pas de stock ! Donc pas de produit :

  • Fabriqué pour rien
  • Livré pour rien
  • Stocké pour rien
  • Jeté car jamais acheté

L’e-commerçant n’achète pas du stock qu’il ne vendra jamais. Il passe commande uniquement de ce dont il a besoin, en flux tendu. Ça évite la surproduction.

Raison 3 : Le dropshipping évite la surconsommation

On entend parfois dans les mêmes vidéos, ou on lit dans les mêmes articles que « le dropshipping entraîne la sur-consommation ». Et dans le même temps que « les e-commerçants gonflent les prix pour gagner plus d’argent ».

C’est assez drôle de mettre ces deux phrases dans les mêmes contenus. Parce que la plupart du temps, quand un prix est plus élevé, les clients en achètent moins. À l’inverse, des magasins comme « Action » où tout est à des prix dérisoire, poussent les consommateurs à acheter tout et n’importe quoi.

Pourquoi entend-on que le drop shipping entraîne la surconsommation ?

On entend souvent ça (et je peux le comprendre), parce que beaucoup de vendeurs en dropshipping utilisent de la pub Facebook Ads ou Google Ads pour vendre leurs produits.

Donc on reproche aux dropshippers de créer un besoin à des personnes alors qu’ils n’avaient pas besoin de leur produit. Personnellement dans ma formation « Vivre du e-commerce en 7 heures par semaine », je conseille plutôt de créer du contenu que de faire de la pub.

L’avantage de créer du contenu (fiches produits, articles ou vidéos) c’est que :

  • Le visiteur fait une recherche (il a déjà une intention d’acheter)
  • On apporte de la valeur à ce prospect
  • C’est une personne ciblée
  • On ne risque pas d’investir pour rien (une fiche produit ou un article prennent peu de temps et sont toujours rentables)

Donc ma façon de faire du e-commerce ne pousse pas les gens à acheter ce dont ils n’ont pas besoin. Mais…

Est-ce que le dropshipping pousse les gens à surconsommer ?

Bien sûr des gens se font livrer des produits dont ils n’ont pas besoin à cause de la pub Facebook. Mais à ce moment là il faut plus taxer les produits importés ou mettre une taxe sur les produits polluants (ce qui serait une bonne chose).

Les dropshippers ou les e-commerçants ne sont pas responsables de ça. Ce sont aux politiques de mettre un cadre. Pas aux vendeurs de dire « Non je ne fais pas de pub parce que vous imaginez si une personne achète alors qu’elle n’avait pas totalement envie d’acheter… ».

Voici quelques questions à se poser :

  • Est-ce que les gens consomment plus à cause du dropshipping ? Non, les gens n’ont pas besoin du dropshipping pour consommer.
  • Faut-il interdire toute forme de pub ? (pub TV, radio, journaux)

Pourquoi Mr Mondialisation a écrit cet article

Je pense que c’est surtout par méconnaissance. Aujourd’hui on est dans un monde où tout va très vite et où il faut produire, produire et produire (du contenu dans le cas de Mr Mondialisation).

Ils écrivent donc parfois des conneries parce qu’ils ne regardent pas l’ensemble du problème, mais juste ce qu’ils ont décidé de dénoncer. Je ne leur en veux pas. Chacun son business et eux c’est d’écrire un maximum d’articles pour avoir des pourboires sur Tipee.

Mais quand vous lisez ou écrivez un article, essayez de comprendre de quoi vous parlez et ne pas avoir de réaction à chaud. Là on voit bien en lisant l’article que Mr Mondialisation a une colère, voire même une haine envers le dropshipping… Pour rien puisque ce qu’ils dénoncent est faux.

Ma formation étape par étape « Vivre du dropshipping en 7 heures par semaine » :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gagnez de l'argent avec nos concepts

Minimum 450 × plus rentable que le Livret A