Le blog des e-commerçants et des dropshippers

C’est quoi le dropshipping ?

c-est-quoi-le-dropshipping
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Quand on lance son business en ligne, on entend rapidement parler d'un type d'e-commerce : le dropshipping. C'est quoi le dropshipping ? Voyons ça ensemble.

Table des matières

On entend beaucoup parler de ce modèle économique, car il est en plein boom sur Internet. Alors, quelle serait la définition du dropshipping ? Eh bien, je vais vous le dire : c’est un type d’activité e-commerce qui vous permet de vendre en ligne sans même avoir de stock. Mais alors, vous vous demandez certainement : « est-ce que c’est de l’arnaque ? » « Comment est-ce possible de vendre quelque chose qu’on n’a même pas ? » Peu importe votre souci, je vais vous aider à mieux comprendre le principe et le fonctionnement du dropshipping. C’est parti !

Définition du dropshipping : principe de base et fonctionnement

La définition du dropshipping peut se résumer comme un modèle économique qui vous permet de monter un site e-commerce sans avoir de stock. Les détails !

Le dropshipping ou drop shipping est un modèle économique dans lequel le site ecommerce n’a pas de stock. Donc, c’est un modèle sans risque, car vous n’avez pas d’argent à avancer. En effet, il s’agit ici d’un mode de vente où vous vous contentez de vendre. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas vous qui allez expédier le produit et parce que vous ne vous occupez pas de la chaine logistique de la vente (achat, expédition, stockage, livraison).

Pour mieux vous expliquer, il existe 3 acteurs dans le dropshipping :

  • le client (celui qui passe commande sur la boutique en ligne) ;
  • le commerçant (celui qui passe commande chez son fournisseur) ;
  • le fournisseur (l’expéditeur qui livre directement le client final).

Ainsi, la définition du dropshipping peut être une sorte de « livraison directe » si on le traduit en français. En effet, il s’applique majoritairement au commerce électronique, mais il existe d’autres modes de distribution qui peuvent être concernés. Toutefois, on va s’intéresser au dropshipping e-commerce dans cet article.

Le marché du dropshipping

Maintenant que vous savez la définition du dropshipping, il faut noter qu’il existe encore d’autres points qui peuvent être incompris ou inconnus. Donc, ne vous précipitez pas trop vite à vous lancer ! En effet, vous devrez d’abord comprendre le marché du dropshipping.

Alors, certaines personnes me disent que le dropshipping n’est plus rentable à cause de la saturation du marché. Et pour cause, des mêmes produits se retrouvent en grand nombre sur Internet. Ainsi, il devient difficile de pouvoir tirer plus de marge.

Effectivement, j’avoue que le marché commence à être « saturé ». Aujourd’hui, on estime le nombre de sites en dropshipping près d’une boutique en ligne sur trois. Par ailleurs, l’e-commerce va représenter environ 4000 milliards d’euros à l’horizon 2020. Sans parler de la concurrence qui est rude entre les différentes solutions CMS comme Shopify, Prestashop, WordPess WooCommerce et autres encore.

Par ailleurs, il faut savoir que le dropshipping est majoritairement alimenté par des grossistes et des fournisseurs chinois. De plus, leur nombre ne cesse de monter en flèche ces dernières années. Les sites populaires en drop shipping sont Aliexpress, Alibaba, Bigbuy et Gearbest, mais il en existe bien d’autres. Certains dropshippers pratiquent même ce modèle économique avec Ebay ou encore Amazon.

Alors, si vous voulez mon avis sur le dropshipping, je vous le dis haut et fort : « il est possible de gagner beaucoup d’argent avec le dropshipping à condition de prendre quelques précautions au début de votre activité de vente en ligne ». Donc, ceux qui vous disent le contraire se trompent ! Toutefois, vous devrez garder en tête que cela ne reste pas un business stable et pérenne.

D’où l’importance de devenir une marque, de faire du dropshipping une étape pour passer à un véritable e-commerce ou encore d’établir un minimum de stocks à part le dropshipping pour éviter les problèmes de douane et de TVA dès le début de son activité. J’insiste sur ces trois points, car c’est crucial pour votre projet e-commerce. Et pour cause, soit :

Vous faites du dropshipping dans le but de devenir une marque

Dans cet objectif, vous démarrez votre activité en collaborant avec un ou plusieurs fournisseurs. Donc, vous allez apporter de la valeur ajoutée à vos produits proposés en dropshipping et vous faites en sorte de vous démarquer de vos concurrents pour pérenniser votre business en ligne.

Vous faites du dropshipping dans le but de monter un site e-commerce plus tard

Vous prévoyez de faire du dropshipping afin d’avoir du budget suffisant pour monter votre propre site e-commerce. C’est-à-dire, vous aurez plus tard vos propres produits, votre propre stock et vous vous occuperez vous-même de tous les aspects logistiques.

Vous faites du dropshipping en appliquant le modèle de réexpédition

Dans ce concept, vous choisissez de faire du dropshipping sauf que vous allez reconditionner les produits pour apporter de la valeur ajoutée avant de les proposer sur votre site e-commerce.

Voici une explication plus claire :

  • La boutique en ligne passe commande chez son fournisseur ;
  • Le fournisseur dropshipping livre la boutique en ligne ;
  • La boutique en ligne reconditionne le produit pour apporter de la valeur ajoutée ;
  • Le client passe commande sur la boutique en ligne ;
  • La boutique en ligne expédie le colis.

J’aimerai noter que le modèle du dropshipping et celui de la réexpédition ont chacun d’eux ses propres avantages et inconvénients. En effet, le dropshipping vous permet de gagner de l’argent sur internet avec un minimum de budget de démarrage. Tandis que le modèle de la réexpédition vous permet d’apporter une valeur ajoutée à vos produits et donc, d’estimer une marge assez conséquente.

Qui peut faire du dropshipping ?

Vous vous dites certainement : « David, ça à l’air génial tout ça, mais est-ce que moi, je peux faire du dropshipping ? ». Eh bien, la réponse est « oui ». Vous pouvez faire du drophishipping France, en Europe, aux États-Unis ou ailleurs. Peu importe votre pays, la définition du dropshipping reste le même. Donc, vous pouvez monter votre site en dropshipping tant que vous avez la possibilité d’exporter un produit et de le faire livrer à des clients.

Il existe également une autre condition : tous les e-commerçants doivent déclarer leur activité. Alors, la question est de savoir « quel statut choisir pour se lancer dans le dropshipping ou tout simplement dans la vente en ligne ? » Personnellement, je vous conseille de démarrer en choisissant le statut de micro-entrepreneur ou le statut d’entreprise individuelle ou encore le statut de société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).

Si je recommande ces trois statuts, c’est pour deux raisons. Premièrement, c’est parce que j’ai commencé mon business en ligne en étant micro-entrepreneur. Au fil du temps, je suis passé à l’entreprise individuelle et actuellement, je déclare mon activité en ligne en tant que SASU. Deuxièmement, il faut savoir aussi que ces trois statuts sont les plus populaires et les plus recommandés par les experts comptables.

Bien évidemment, à long terme, vous pouvez choisir d’autres statuts comme EURL, EIRL, SARL ou autres encore en fonction de la croissance de votre activité, notamment de votre chiffre d’affaires. Toutefois, il est judicieux de commencer avec le statut de micro-entrepreneur pour se lancer dans le dropshipping. D’autant plus qu’il s’y prête bien dès l’âge de 16 ans en France.

Quelles sont les conditions de succès d’un site en dropshipping ?

S’il faut déployer une solution clé en main pour se lancer efficacement dans le dropshipping, cela va prendre beaucoup de temps. C’est pourquoi je vous invite à jeter un œil sur ma formation « Vivre du dropshipping en 7 heures par semaine ». Vous trouverez toutes les informations nécessaires pour démarrer votre business en ligne. Vous trouverez plus d’informations sur la définition du dropshipping, ses avantages et ses limites, ainsi que les méthodes pour mettre en place votre site en dropshipping et pour réussir à gagner de l’argent avec.

Par contre, il me semble important de faire une liste non exhaustive de certaines règles de fonctionnement à respecter pour réussir :

Établir une relation de confiance avec votre fournisseur

C’est assez logique : vous devrez établir une relation de qualité et de confiance avec le(s) fournisseur(s). Ce qui permet de mieux négocier les contrats. En effet, vos futurs clients s’attendent à un délai de livraison rapide même en cas de retour et à des produits de qualité et conforme à la description. Ainsi, le succès de votre boutique en ligne dépend en grande partie de la bonne relation entre le(s) fournisseur(s) et vous, en tant que dropshippeur. Ainsi, vous devrez choisir une niche, trouver des produits adaptés, répondre aux besoins des clients, etc. Je vous montre tout ça dans la formation !

Apporter de la valeur ajoutée

Que vous prévoyez de choisir le modèle du dropshipping et celui de la réexpédition, je vous conseille toujours d’apporter de la valeur ajoutée à vos produits. D’ailleurs, c’est une bonne pratique pour fixer leur prix. Bien évidemment, il y a d’autres critères comme le TVA et les frais de douane qui entrent en jeu dans le calcul de votre marge, mais la valeur ajoutée de vos produits constitue déjà un bon argument de vente. Par exemple, cela peut-être une livraison gratuite (négociation entre le fournisseur et le dropshippeur), un recondionnement du produit (packaging), une belle description des fiches produits, ou autre encore.

Faire des efforts continus pour travailler sur les indices de performance de son site e-commerce

C’est une condition stricte du succès d’un projet dropshipping. Attention, certaines personnes pensent qu’il n’y a que le trafic qui compte. Le trafic c’est-à-dire le nombre de visiteurs de site est important, mais il n’est pas le seul critère. Il y a également le taux de conversion (pourcentage des acheteurs par rapport aux nombres de visiteurs) et le panier moyen (montant moyen des commandes : CA/nombre de ventes). Pour chacune de ces conditions, il existe des stratégies à adopter : le référencement organique ou payant, le webmarketing, la publicité, les réseaux et les médias sociaux et bien d’autres encore.

Mon avis sur le dropshipping

Pour répondre à la question : « c’est quoi le dropshipping? », finalement, c’est un moyen pour vendre sans devoir gérer du stock, ni de la livraison. Et c’est très intéressant pour commencer un business sur Internet. Donc, halte aux idées reçues sur Internet, il est toujours possible de gagner de l’argent en faisant du dropshipping.

Toutefois, il a ses limites. En effet, ce n’est pas une activité pérenne et il ne faut pas faire du dropshipping à 100 %. Sauf si vous souhaitez vraiment devenir une marque et collaborer avec un fournisseur sur le long terme. Donc, pensez à monter votre propre site e-commerce plus tard ou à adopter une stratégie efficace comme le modèle de la réexpédition pour pérenniser votre activité en dropshipping.

Maintenant, après avoir connu la définition du dropshipping, vous vous demandez certainement comment le faire. Alors, il faut savoir que je vous ai dédié un article complet là-dessus. Sinon, je ne cesse de vous le rappeler : il n’y a rien de plus efficace que de vous faire accompagner de A à Z pour réussir ce projet. Donc, n’hésitez pas à vous abonner à ma formation « Vivre du dropshipping en 7 heures par semaine ».

Ma formation étape par étape « Vivre du dropshipping en 7 heures par semaine » :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gagnez de l'argent avec nos concepts

Minimum 450 × plus rentable que le Livret A